Morbic 10 à la godille

Plans pour des godilles efficaces

A l’automne 2016, Thomas Spriet, le sympathique patron de “A l’Abordage“, boutique en ligne qui offre “tout pour le bateau classique et traditionnel” m’a demandé de dessiner une game de godilles qu’il fait réaliser et propose sur son site. J’ai regroupé tout ce que j’avais sur le sujet pour établir un plan type que vous trouverez ci-après et qui permet de réaliser des godilles de toutes dimension. J’en profite d’ailleurs pour signaler l’excellent livre de Gildas Roudaut “L’art de la godille” que chaque amateur de bateau traditionnel devrait avoir.

En sus de l’accastillage traditionnel, notamment en bronze, A l’abordage propose aussi d’autres produits bien utiles à ceux qui construisent ou restaurent des bateaux en bois : contreplaqué marine, époxy de chez Résoltech, cordages, peintures et vernis, etc…

2 Responses to Plans pour des godilles efficaces

  1. Alex Quertenmont (Architecte naval) 2 janvier 2019 at 18:09 #

    Bonjour! et merci pour vos plans de godille qui peuvent servir de base à bien des projets.
    Bien sûr, la position du portage peut-être modifiée pour s’adapter à la position du godilleur et de la dame de nage.
    Le profil de la pelle pourrait être bonifier en le rendant assymétrique. Des recherches récentes sur les dérives de prao notamment, permetteraient d’améliorer la finesse du profil en réduisant l’épaisseur du demi profil de la face arrière de la pelle. Les 12 mm d’épaisseur en bout de pelle pourraient être diviser en quart avec un quart pour la face arrièrre (intrados) et ¾ pour la face avant (extrados). Du côté du collet, les proportions deviennent 1/3 et 2/3 mais on garde une demi-ellipse comme tracé. Voilà pour les puristes. Merci pour votre contribution à vouloir faire revivre la godille.

  2. Anton Nelson 31 décembre 2018 at 16:59 #

    Oui , Mais Je do it differently,with a “Scullock” projecting horizontally from both corners of the transom,with about 10cm semicircle recess plus returns, so that you can work the oar vertically or less.
    Pulling back on a vertical oar does the “Kangaroo “ take off (as we call it here).
    A jump start then sweeping into an infinity curve (horizontal figure 8)
    A more powerful stroke than the lower angle needed for the vertical notch.,in the transom.
    “Chaque un pour soi” As Le Compe de Monte Cristo dit, As he dived in and sculled away.
    Maybe I can show you at the Hobart WBF.
    I like your oar, however a concave hollow on the aft side,could be better?

Laisser un commentaire

Powered by WordPress. Designed by WooThemes