Doris 5 m

168.00 

Voile-aviron léger en CP cousu-stratifié

 

SKU : N/A Catégorie : Étiquettes : ,

 

Long. coque / flottaison5.00 / 4.00 mVoilure9.4 m²
Largeur hors bordé / flottaison1.45 / 1.18 mMoteur hors-bordNon
Tirant d’eau0.14 / 0.80 mCatégorie et équipageC3 / D4
Poids lège / sans gréement115 / 88 kgTemps construction avec kit260 heures
Attention : Ce bateau ne peut être construit qu’avec un kit de contreplaqué en découpe numérique ou les tracés vraie grandeur.
Dossier d'évaluation 
par la poste

18.00  Ajouter

Dossier d'évaluation par téléchargement (pdf)

6.00  Ajouter

Tracés vraie grandeur

240.00  Ajouter

Un kit ou bateau barre en main peut être commandé auprès de l'un de mes partenaires
 
Fiche techniqueVoir albums photos 
J’ai dessiné de nombreux « voile-aviron », inspirés par des embarcations traditionnelles, robustes, avec des membrures qui rappellent les techniques anciennes de construction, des planchers bois massif, de nombreux bancs… Il en résulte un poids conséquent qui donne une bonne stabilité à la mer mais rend plus difficiles les manutentions à terre. Avec le doris de 5 m, l’idée est de proposer un voile-aviron répondant mieux à une demande actuelle de bateau léger et facile à construire comme à utiliser. Comme les autres plans, ce nouveau bateau est destiné à la construction individuelle comme à la construction professionnelle.
A cette fin, on a choisi une carène dans l’esprit des doris américains dits « swampscott ». En effet, les élancements donnent des bordés peu trévirés et donc faciles à poser. Cela permet aussi d’amurer un foc sans besoin d’un bout-dehors. Les fonds plats permettent de s’échouer droit et de faire rouler le bateau sur des boudins.
La largeur modérée, 1.45 m, en fait un excellent bateau d’aviron. La dérive pivotante lui permet aussi de bien marcher à la voile. Le fond plat donne une bonne stabilité pour un bateau de largeur modérée. La longueur de 5 m est un minimum pour un tel doris. Cela en fait un bateau que l’on pourra facilement sortir seul.
L’objectif de légèreté impose une construction en contreplaqué okoumé de 6 mm. On a préféré une construction cousue-stratifiée qui implique une stratification intégrale du bordé extérieur et donc une bonne résistance aux mauvais traitements qu’un tel bateau peut subir. La sole (en CP 9 mm) et les galbords sont stratifiés tant à l’extérieur qu’à l’intérieur.
Outre les deux cloisons qui délimitent les caissons de flottabilité, il est prévu deux membrures en CP 18 mm protégées par des couvre-joints. Il est possible de monter le bateau à l’endroit, les 4 cloisons/membrures permettant de maîtriser la forme. Ainsi, il n’y a pas besoin de gabarits ni de moule.
Il n’est pas prévu de coffre de rangement, d’une part en raison du poids que cela entraîne, d’autre part parce que l’expérience montre qu’il est plus facile de débarquer des sacs étanches que de se contorsionner pour extraire des objets d’un coffre. Des vides poches en toile pourront être fixés sous le banc du barreur.
La dérive est pivotante mais peut s’extraire comme une dérive sabre. Un sandow la maintien soit en position relevée, soit en position basse.

On a choisi le gréement de sloup au tiers, la grand-voile étant bômée. Il est assez simple à installer et permet de poser l’ensemble voile-bôme-vergue sur les bancs pour utiliser les avirons dans de bonnes conditions. La bôme rend le gréement plus efficace au portant qu’une voile à bordure libre. Le choix d’un sloup permet d’avoir une bonne surface de voilure tout en conservant un centre de voilure assez bas, bien adapté à une telle coque étroite et longue. La faible taille des espars et en particulier du mât permet de mâter et démâter sans difficulté avec un mât plein.
Il est possible de ranger le mât d’une façon qui permette d’armer les avirons si on le souhaite. Dans ces conditions, cette coque légère permet de franchir de longues distances à l’aviron. Il est possible de construire le bateau avec un ou deux bancs de nage. Dans ce dernier cas, le banc arrière peut être rendu démontable avec deux positions, de sorte que l’on puisse aussi utiliser le bateau seul avec une bonne assiette.

En concevant le doris de 5 m, j’ai pris en compte les demandes qui pourraient être faites en fonction du programme de chacun, en particulier :

  • Autres gréements avec foc (voile à livarde par exemple).
  • Autres gréements sans foc (voile au tiers ou à livarde), le banc d’étambrai étant alors avancé.

Ces options seront ajoutées au dossier à la demande.

Evaluations

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Doris 5 m”