Koulmig

Moteur et vapeur

Les bateaux à moteur ont une histoire de plus d’un siècle. C’est pourquoi je propose une gamme de bateaux à moteur inspirés par la tradition. N’y cherchez pas de coques planantes grosses consommatrices de puissance. En revanche, j’affectionne tout particulièrement les coques semi-planantes qui sont un excellent compromis et permettent de réaliser des bateaux marins, économes en énergie, avec une vitesse qui atteint le double ou le triple de celle d’une coque à déplacement. La tradition est une excellente inspiratrice pour le développement durable.

Sorine, version moteur

Je dessine des petits bateaux simples à construire dans son garage, souvent des plates aux proportions élégantes, stable et idéales pour la promenade et la pêche, en mer comme en rivière. Le marché ne propose plus aujourd’hui que des coques en plastique dont l’esthétique est une véritable injure faite aux marins !

Keltia

La propulsion à vapeur a aussi ses adeptes. Voilà une autre façon de garder la mémoire de bateaux disparus. Le constructeur de canot à vapeur doit savoir mêler le goût pour le travail du bois et la passion de la mécanique.
La vapeur est produite par une chaudière brûlant du fioul ou même un matériau plus traditionnel (bois ou charbon). L’énergie thermique est transmise à la ligne d’arbre par une machine à piston. A la différence du moteur à explosion, la propulsion à vapeur ne se manifeste que par divers sifflements et bruits mécaniques atténués qui ravissent l’oreille du nostalgique. La puissance est faible, mais la grande hélice tournant lentement donne un rendement infiniment supérieur à celui d’un moteur hors-bord.
Cela rend ces bateaux très agréables pour la navigation en eaux abritées.

 

6 Responses to Moteur et vapeur

  1. François Vivier 16 septembre 2018 at 08:50 #

    Pour le budget, merci de contacter mon partenaire qui commercialise les kits de mes bateaux : http://www.vivierboats.com/grand-largue-france/
    Les fichiers de découpe sont au format autocad (dxf pour être plus précis).
    Oui, il faut acheter le plan en plus des fichiers de découpe.
    Bien cordialement

  2. Jérôme Falc 9 septembre 2018 at 15:42 #

    Bonjour, le runabout est très joli, il faut compter environ quel budget rien que pour le bois de la construction ?
    Les fichiers numériques de découpe sont sous format autocad ?
    En plus des fichiers numériques, je présume qu’il faut aussi acheter les plans de construction ?
    Merci à vous de proposer des plans pour construire son propre bateau en bois.
    Cordialement

  3. François Vivier 20 août 2018 at 13:41 #

    On passe simplement sur les côtés de la timonerie, d’un bord ou de l’autre. La largeur est suffisante et il est prévu des mains-courantes sur le rouf.

  4. Geoffroy 20 août 2018 at 11:20 #

    Bonjour,
    le koulmig 23 me paraît très intéressant, en revanche je me demande comment on s’y prend pour passer de la plage arrière à la plage avant ?
    Il est important pour moi de le faire facilement (et rapidement !) car j’attache le bateau à une bouée durant l’été.
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse et un grand bravo pour votre travail !

    Geoffroy G.

  5. François Vivier 17 août 2018 at 08:26 #

    Bonjour, le seul bateau répondant à ce que vous chercher est le Koulmig runabout : http://www.vivierboats.com/produit/koulmig-20-runabout/
    Un premier exemplaire vient d’être terminé et j’en publierais des photos dès que j’en aurais obtenu.
    Par ailleurs il y a ce runabout de 5 m construit par Skol ar Mor qui est à vendre : http://www.vivierboats.com/runabout-de-5-m-a-vendre/.
    Bien cordialement

  6. Mr LEGOS 15 août 2018 at 19:17 #

    Bonjour. Je suis intéressé de recevoir votre catalogue, ou un lien me permettant de voir les différents models que vous proposez. Je suis particulièrement intéressé par des bateaux à moteurs hors-bord style Riva ou Boeush. ( fabrication Suisse ).
    En espérant une réponse rapide de votre part, je vous prie de recevoir mes chaleureuses salutations.

Laisser un commentaire