Koulmig

Moteur et vapeur

Les bateaux à moteur ont une histoire de plus d’un siècle. C’est pourquoi je propose une gamme de bateaux à moteur inspirés par la tradition. N’y cherchez pas de coques planantes grosses consommatrices de puissance. En revanche, j’affectionne tout particulièrement les coques semi-planantes qui sont un excellent compromis et permettent de réaliser des bateaux marins, économes en énergie, avec une vitesse qui atteint le double ou le triple de celle d’une coque à déplacement. La tradition est une excellente inspiratrice pour le développement durable.

Sorine, version moteur

Je dessine des petits bateaux simples à construire dans son garage, souvent des plates aux proportions élégantes, stable et idéales pour la promenade et la pêche, en mer comme en rivière. Le marché ne propose plus aujourd’hui que des coques en plastique dont l’esthétique est une véritable injure faite aux marins !

Keltia

La propulsion à vapeur a aussi ses adeptes. Voilà une autre façon de garder la mémoire de bateaux disparus. Le constructeur de canot à vapeur doit savoir mêler le goût pour le travail du bois et la passion de la mécanique.
La vapeur est produite par une chaudière brûlant du fioul ou même un matériau plus traditionnel (bois ou charbon). L’énergie thermique est transmise à la ligne d’arbre par une machine à piston. A la différence du moteur à explosion, la propulsion à vapeur ne se manifeste que par divers sifflements et bruits mécaniques atténués qui ravissent l’oreille du nostalgique. La puissance est faible, mais la grande hélice tournant lentement donne un rendement infiniment supérieur à celui d’un moteur hors-bord.
Cela rend ces bateaux très agréables pour la navigation en eaux abritées.

 

No comments yet.

Laisser un commentaire