Perspective Mesker

Mesker en version contreplaqué

Je l’avais promis depuis longtemps et c’est maintenant disponible : le voile-aviron Mesker peut aussi être construit en contreplaqué, cela au moyen d’un complément au hors-série publié fin 2018 par la revue Le Bouvet.

Ce, hors-série est maintenant épuisé, mais un livre doit paraître en fin de cette année avec un contenu augmenté.

Quel intérêt à une construction contreplaqué ? D’abord une précision. La version contreplaqué reste très proche de la version traditionnelle. On a simplement remplacé les “planches larges” (bordé, sole, tableau, puits de dérive, dérive, safran…) par du contreplaqué marine. L’apparence du bateau fini est la même. On ne voir presque pas la différence. Avantages :

  • On peut construire avec seulement des outils électriques portatifs, à la seule condition de faire débiter le bois massif (il y en a encore !) par une menuiserie.
  • La construction est plus simple et plus rapide, mais requière la mise en oeuvre de résine époxy.
  • Le bateau est beaucoup plus tolérant à des variations de température et d’hygrométrie.
  • Il est plus léger de 50 kg

Pour vous procurer ce complément, aller tout simplement sur la page Mesker.
A droite de la photo, cliquer sur “ajouter” après avoir coché juste au-dessus. Vous ferez un achat à prix zéro.

La sole est en contreplaqué marine de 12 mm

2 Responses to Mesker en version contreplaqué

  1. François Vivier 20 avril 2020 at 16:09 #

    En effet, cela ne laisse pas beaucoup de place, mais il y a de nombreux exemples de bateaux construit dans un garage, même plus petit. Tout est question d’organisation. Par exemple on va assembler les bordés (en plusieurs éléments scarfés) avant de monter le mannequin. Et puis ce mannequin peut être monté sur roulettes (avec freins) pour faire de la place quand c’est nécessaire. Donc, n’hésitez-pas à vous lancer !

  2. Nicolas 20 avril 2020 at 11:11 #

    bonjour,

    ce projet de construction me nargue depuis quelques temps, mais j’ai peur de manquer de place pour le construire (en plus de manque sans doute du savoir-faire requis. Mais c’est bien l’objet du défi !)
    j’ai bien entendu mon atelier pour façonner les pièces, mais il ne pourra clairement pas recevoir le chantier !!
    le bateau hors-bordé fait environ 1,6m de large pour 4,6 de long.
    Je disposerai au maxi de 1,5m en plus sur chaque face et dans les 2 directions, donc une zone de travail de 4,6m de large et environ 8m de long.
    est-ce suffisant ?

    merci

Laisser un commentaire